En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Une Rencontre simple et naturelle avec Xavier Laurent Petit (15 février 2018)

Par EMMANUELLE MOQUET, publié le vendredi 23 février 2018 10:16 - Mis à jour le samedi 24 février 2018 10:29
IMG_20180215_121355 (Copier).jpg
Dans le cadre, du Prix des Lecteurs de la Sarthe, les élèves de 4B ont eu le plaisir de rencontrer l'auteur de "Le Fils de l’Ursari » à la médiathèque Louise Michel

Jeudi 15 février 2018

Dans le cadre, du Prix des Lecteurs de la Sarthe, les élèves de 4B  ont eu le plaisir de rencontrer l'auteur de

"Le Fils de l’Ursari » à la médiathèque Louise Michel

Pour se préparer à cette rencontre les élèves avaient lu ce roman, et ont enregistré leurs impressions de lecture : chacun au gré de ses émotions et de son inspiration a exprimé ce qui le touchait dans cette lecture.

En classe ils se sont interrogés sur l’engagement de l’auteur, sur la portée documentaire d’un roman et la façon de s’informer sur les sujets d’actualité et plus particulièrement sur la vie des roms en France, quelles sources privilégier.

C'est ainsi que très spontanément ils ont échangé, le jour J, avec l'auteur sur le roman, l'écriture, son rapport à la lecture et les thèmes sur lesquels il écrit. Ils ont pu dialoguer sur leur envie d’une suite, sur leur interprétation de certains passages : l’ours de la fin c’est bien le sien ? Qu’est devenu l'associé de Karoli ? Avec patience et précision Xavier-Laurent Petit leur a expliqué sa démarche, son envie de les laisser libres de leurs ressentis, « c’est peut-être l’ours si c’est ce que tu ressens, mais si ta voisine a ressenti l’inverse, elle a raison aussi.» «  Ce qui m’intéresse dans les histoires que je raconte, c’est de montrer la trajectoire de mon personnage sur une période clé de sa vie. Cyprian au début est un enfant qui ne sait ni lire ni écrire, il vit dans la misère et le Cyprian de la fin n’a rien à voir, il a appris à lire, il a découvert seul, grâce à son intelligence remarquable, à jouer aux échecs et ce talent ainsi que des rencontres décisives, vont l’amener à se sortir de cette situation. »

Beaucoup de questions ont également porté sur l’écriture, le temps qu’il faut, l’argent qu’on gagne, les choix de couverture, de titre…

Les élèves ont retenu pour les plus pragmatiques, qu’un auteur ne gagnait pas forcément autant d’argent que ce qu’ils pensaient, les plus sensibles ont mémorisé ses confidences sur la maladie de sa mère puis sa mort quand il avait 7/8 ans, événement décisif pour s’échapper dans la lecture, et le mener au métier d’auteur, d’autres encore ont retenu les techniques d’écriture : « raconter une histoire par un personnage évite d’être au dessus de la scène et regarder de loin », ils ont été sensibles aux arguments de l’auteur qui veut leur laisser la liberté d’inventer, d’imaginer, de réfléchir par eux-mêmes ! A l’unanimité le moment,  ils ont découvert les planches de l’adaptation BD du roman avec enthousiasme ! Le dialogue facile et la générosité des échanges avec Xavier-Laurent Petit ont été très largement plébiscités !

L'auteur quant à lui était ravi de cette rencontre, il a beaucoup apprécié la qualité d’écoute des élèves et leur curiosité ! 


 

*
CDI auteur Laurent Petit