En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Français

Nouvelle à chute ( Enora 3E octobre 2013)

Par admin jfkennedy, publié le mardi 26 novembre 2013 17:49 - Mis à jour le mardi 26 novembre 2013 17:50

Nouvelle à chute

 

         Paul Scheid était un homme de grande taille, aux cheveux bruns et aux yeux d'un noir profond mais malheureusement il était malade. Il avait hérité d'une grosse fortune à Dunkerque, et grâce à ça il avait pu épouser la femme qu'il avait toujours aimée. Elle était petite, blonde avec de grands yeux bleus. Elle était énormément attirée par l'argent et c'est d'ailleurs pour ça qu'elle avait accepté d'épouser Paul. Elle savait qu'il l'aimait plus que tout, donc elle en faisait ce qu'elle voulait.

 

         Le 23 Décembre, après avoir acheté le cadeau de Noël de sa femme, Monsieur Scheid rentra chez lui, alla dans sa chambre. Et là ce fut le drame : il vit sa femme dans son lit avec un homme. Ce n'était pas la première fois qu'elle l'avait trompé, mais il l'avait toujours pardonnée. Mais cette fois-ci, ça se passa autrement, car ses médicaments contre son irritabilité n'avaient pas encore fait effet. Il entra dans une colère aussi noire que ses yeux. Sa femme partit à temps avec son amant, tandis que Paul cassait tout dans sa maison, tout ce qui se trouvait sur son passage. Puis les médicaments commencèrent à fonctionner et il se calma. Mais il ne comptait pas en rester là et il partit se coucher en pensant au lendemain : il irait chez sa belle-mère car il savait que sa femme s'y trouverait et une fois qu'elle serait seule, il la tuerait puis partirait à l'étranger pour commencer une nouvelle vie. En pensant à ça, une partie de lui était brisée, mais sa partie sombre prit le dessus.

 

         Comme prévu, le 24 Décembre à neuf heures, il partit de chez lui et alla chez sa belle-mère. Il attendit jusqu'à dix heures trente, moment où celle-ci partait, puis entra chez-elle. Lorsque sa femme le vit, elle poussa un cri, elle avait peur, puis Monsieur Scheid sortit son arme. Il était très sûr de lui et déçu d'elle. Il pointa alors son arme sur celle-ci. Elle tremblait et le suppliait de ne pas faire cette bêtise. C'est à ce moment que sa belle-mère rentra car elle avait oublié ses clefs de voiture. Elle le vit. Elle écarquilla les yeux, elle aussi avait peur. Paul eut une montée de stress en la voyant, car il adorait sa belle-mère, elle était comme la mère qu'il n'avait jamais eue, mais maintenant ce n'était pas elle qui l'empêcherait de tuer sa victime.

 

         Le Dunkerquois Scheid tira trois fois sur sa femme. Comme il la manquait toujours, elle alla rejoindre sa mère. Paul essaya de bien viser : le coup porta… et atteignit sa belle-mère. Il ne pensait pas la tuer.

 

         Paul Scheid s'en voulut énormément, mais sa femme ne dévoila rien à la police, elle avait trop peur de lui et il la quitta. Plus tard, Paul apprit que sa belle-mère lui avait laissé la moitié de ses biens lors de la remise de l'héritage. La raison ? C'était la seule personne qui ne lui avait jamais fait de mal.

 

Enora, 3ème E (octobre 2013)