En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Latin

Latin

Par admin jfkennedy, publié le lundi 19 avril 2010 12:09 - Mis à jour le samedi 11 avril 2015 07:20

L’OPTION LATIN, POURQUOI PAS ? ...

Visionner le  film réalisé par les élèves (avril 215)

 

Le contenu de cette page nécessite Adobe Flash Player. Obtenir le lecteur Adobe Flash

 

A la fin de l’année scolaire, les élèves de sixième auront la possibilité de choisir l’option latin. Bien des parents et bien des élèves se posent des questions sur cette option : « Est-ce que ça va m’intéresser ? » « Est-ce que c’est utile ? » etc.

Il est difficile de répondre à la première question (« Est-ce que ça va m’intéresser ? »). En revanche, il est possible d’apporter quelques réponses à la seconde question : « Est-ce que c’est utile ? »

Oui, l’étude du latin est Utile ! (Vous ne vous attendiez tout de même pas qu’on vous dise le contraire !...)

1) La connaissance du vocabulaire latin permet de connaître aussi le vocabulaire français. Prenons un exemple : le mot insulaire n’est pas nécessairement bien connu. Il vient du mot latin insula qui signifie l’île. Ainsi, la vie insulaire est la vie qu’on mène dans une île. Le travail sur l’étymologie est très important pendant le cours de latin.

2) Connaître le latin permet aussi de corriger son orthographe (mais oui !). Ainsi le mot français aspect qui présente une coquetterie dans son orthographe (aspect, rien que ça !) est formé sur le latin aspectum .Et tout s’éclaire.

3) La connaissance de la langue latine permet de s’initier aussi aux langues dites romanes, c’est-à-dire issues du latin. L’italien, l’espagnol, le portugais, le roumain, et le français, bien sûr, sont les langues romanes les plus connues.

4) Le travail réalisé en cours permet de découvrir une civilisation qui nous est proche : la civilisation des Romains. Ainsi, à quelques centaines de mètres du collège, se dressent les ruines du temple de Mars Mullo, et certains Allonnais ont, dans leur cave, des murs romains... Les latinistes découvrent des aspects de cette civilisation : littérature, arts, histoire, vie quotidienne, etc.

5) Pour les vieux latinistes ( !) (de troisième et du lycée), l’étude de la langue ancienne est l’occasion d’un travail littéraire proche de celui qu’on entreprend en cours de français. Si, par exemple, dans un poème latin, on rencontre une comparaison, on va se demander en quoi cette comparaison enrichit le texte. Ce travail de commentaire est utile.

6) Enfin (ouf !) durant le cours de latin, on est amené à découvrir la cousine du latin : le grec ! Les élèves apprennent les lettres grecques (utilisées abondamment par les mathématiciens et les physiciens). Et on est tout surpris de constater que les deux langues possèdent un certain nombre de mots très proches (ayco, prononcer « ago » est identique au mot latin « ago » !)

 ALORS, L’OPTION LATIN, POURQUOI PAS ?

L’étude du latin au collège se fait selon les horaires suivants :

• 2 heures par semaine en 5ème

• 3 heures par semaine en 4ème et en 3ème.

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe