En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Mathématiques

Recommandations pour le travail en mathématiques

Par GILLES RAVIGNE, publié le lundi 31 octobre 2011 16:26 - Mis à jour le dimanche 11 septembre 2016 18:58

Recommandations pour le travail à la

maison en mathématiques

 
 Si l’organisation du temps a beaucoup d’importance, la méthode dans le travail est primordiale et conditionne la réussite des élèves.
 
1) Les leçons doivent être comprises et apprises avant de commencer les exercices écrits. Pour apprendre ses leçons, il faut se faire des représentations et non apprendre par cœur son cours sans l’avoir compris.
 
2) L’enfant doit absolument se « débrouiller » seul avec ses exercices en s’aidant de ses livres et cahiers. C’est à l’élève de chercher. Les parents, les surveillants, les étudiants de l’aide scolaire ne doivent pas se substituer à lui : pourquoi ?
· Parce que le travail présenté peut tromper les professeurs sur les possibilités réelles de l’enfant et masquer ses lacunes s’il n’a pas travaillé.
· Parce que l’erreur commise par l’élève sera étudiée en classe et cela lui permettra de ne plus la reproduire. Mieux vaut faire une erreur qui sera corrigée et comprise, que recopier sans le comprendre un exercice cherché par quelqu’un d’autre, même si le résultat est bon.
 
3 ) Par contre, les parents doivent veiller à ce que leur enfant consacre un minimum de temps  à la résolution des problèmes avant un abandon éventuel ( 15 minutes pour un élève de 6ème ou 5ème, 30 minutes pour un élève de 4ème ou 3ème ). Dans ce cas, l’élève amènera en classe les éléments de ses recherches (brouillon).
 
4) Même si l’enfant doit se « débrouiller » seul, les parents doivent s’intéresser à son travail :
· Veiller à la présentation des devoirs, à l’écriture, au bon état du matériel.
· Veiller aussi à ce que, au-delà des devoirs inscrits dans le cahier de textes, l’enfant refasse les exercices qu’il n’a pas réussis ou mal compris en s’aidant des corrections effectuées en classe. Ce travail doit être plus intensif juste avant et juste après les contrôles.
· Néanmoins des réflexions du style « je pense que ton résultat est faux… » peuvent amener l’enfant à rechercher un peu plus et apporter un progrès : mais il faut s’arrêter là.
 
 
 La non observation de ces recommandations élémentaires peut être une cause de l’échec scolaire en mathématiques.
 
 Pour plus de précisions, vous pouvez contacter l’enseignant de votre enfant.
 
Les professeurs de mathématiques du collège JF Kennedy
 
 
 
Pièces jointes

À télécharger

 / 1
Catégories
  • informations